1 - Eglise St Pierre St Paul

l'église est ouverte en visite libre  en dehors des cérémonies religieuses.

Des panneaux d'information sont à disposition du public à l'entrée de l'église et l'association KAONIA vous propose un nouvel inventaire des vitraux de l'édifice . 

Des travaux de mise en lumière viennent d'être réalisés par l'entreprise Deniel avec le financement de la commune. Les œuvres sont ainsi mieux mises en valeur.

 

 

Un peu d'histoire

En l'an 1209, Guillaume de Beaulieu évoque dans une charte la perception des dîmes de St Pierre de CAUNE entre son chapitre et celui de St Malo. A la fin du 13e siècle, deux autres chartes de l'Abbaye de Boquen et de St Magloire de Léhon mentionnent également le nom de KAUNE comme lieu de prélèvement sur les récoltes effectuées au profit de l'église. Ces anciens écrits permettent ainsi de fixer assez vraisemblablement l'époque relativement lointaine de l'édification du premier lieu de culte de la paroisse dédiée aux saints apôtres Pierre et Paul.

Au cours des siècles, l'ensemble bâti actuel a fait l'objet de nombreuses modifications à la suite d'importants travaux de construction ou de restauration, comme ceux entrepris à la fin du 17e siècle pour la reconstruction de la partie orientale la plus ancienne du sanctuaire. Une inscription gravée dans la pierre sur le mur sud en précise la date : 1676. Un siècle plus tard, en 1769 sera construite la tour carrée de l'église avec son toit dôme couronné d'une lanterne. La belle porte d'entrée principale datant du 15e siècle avec ses colonnettes à chapiteaux a été réinsérée dans la structure de base de la tour lors de ces travaux.Plus récemment, les travaux de consolidation et de rénovation entrepris en 1954 furent particulièrement importants avec notamment la reprise complète de la maçonnerie des deux murs latéraux de la nef. A l'intérieur de l'église, les piliers et les arcs en ogive, après enlèvement d'un enduit de couleur à base de plâtre, retrouvent la blancheur originelle du granit. Au cours des mêmes années 1950, furent aussi effectués la mise en place, au dessus de la nef, d'une nouvelle et élégante voûte lambrissée vernie ainsi que la pose de nouveaux vitraux. Le renouvellement des bancs de la nef et surtout la construction de nouvelles sacristies dont l'architecture s'incorpore parfaitement à la structure de l'édifice datent de la même période. Les derniers gros travaux datent de 2004 avec la consolidation de toute la maçonnerie de la tour carrée et du clocher avec la pose d'une nouvelle couverture pour le toit dôme et sa lanterne. L’église et son clocher ont été inscrits à l’inventaire des monuments historiques le 6 juillet 1925.

A l'extérieur du sanctuaire, le visiteur pourra remarquer sur le mur sud, la porte d'entrée centrale, datée du 15e siècle, comportant un cadran solaire daté de 1646 et près du pied de la tour, un fragment d'un vieux calvaire ainsi que des pierres tombales provenant de l'ancien cimetière qui entourait autrefois l'édifice.

Dominant le parvis et le mur de ronde, côté ouest, on observe une croix toitée du 15e siècle avec figuration de la Vierge Mère, du Christ ainsi que des figurines placées sur le pan coupé du fût. Au fond du chemin de ronde se trouve une statue en granit de la Vierge œuvre du sculpteur LE BOZEC érigée en 1946.